Notre séjour de 10 jours aux îles Galapagos (du 18 au 28 février 2016) a tellement été génial qu'on a décidé de faire un article consacré à nos ressentis et aux conseils que l'on peut donner aux futurs voyageurs. En effet, avant de partir, nous avons nous même regardé beaucoup de blogs sur les Galapagos afin d'être au top. On souhaite maintenant rendre la pareille. Avant d'y mettre les pieds, on s'est posés beaucoup de questions alors on va essayer d'y répondre. Voici notre sommaire :


1) Les Galapagos, c'est cher ou pas ?
2) Combien d'îles faut-il visiter ?
3) De quelle manière peut-on visiter les îles ? Croisière ou en autonomie ?
4) Où dormir ? Où se restaurer ?
5) Quelles sont les excursions/activités à faire ?
6) Comparaison avec l'Isla de la Plata ?
7) Et alors, les Galapagos, ça vaut le coup ? Coup de coeur.

1) Les Galapagos, c'est cher ou pas ?

C'est la question principale que se pose tout voyageur qui a l'intention de se rendre sur les îles. On a vu plusieurs blogs qui s'intitulaient « Les Galapagos pas chers »... En réalité, c'est un euphémisme : les Galapagos, c'est cher (par rapport au reste des pays d'Amérique du sud). En revanche, on peut essayer de diminuer la facture (cf où dormir et se restaurer). C'est simple, nous, on sera restés 10 jours et on aura dépensé environs 1 200 dollars pour 2, sans compter le billet d'avion (500 000 pesos chiliens à 2). De manière générale, au niveau budget, 10 jours aux Galapagos, c'est comme environ 25 jours sur le continent, en Equateur. Attention, aussi, il y a une taxe de 120 dollars à payer pour seulement mettre les pieds sur les îles (20 à l'aéroport de Guayaquil et 100 à l'arrivée à l'aéroport de Baltra) : c'est scandaleux mais c'est comme ça.


2) Combien d'îles faut-il visiter ?

Là encore, grande question. Sur les blogs, la majorité nous conseillait d'en faire que 2 afin de limiter les transports et les frais. Depuis le début, Nico voulait en faire que 2 mais Nelly hésitait (n'ayant pas étudié le guide et les blogs auparavant...) : jusqu'au dernier moment, on a gambergé... Au final, on en fera seulement 2 (Santa Cruz et Isabella) et on pense avoir fait le bon choix. Cela nous a permis de bien explorer chacune des 2 îles au lieu de les survoler et de ne pas perdre de temps (et d'argent) dans les transports. Après, tout dépend du nombre de jours qu'on y passe : on conseille un minimum de 8 jours, sans vraiment de maximum car cela dépend du budget qu'il ne faut pas négliger. Sur certains blogs, quelques personnes sont allées à l'isla Fernanda mais nous ne l'avons pas faite par manque de jours.

3) De quelle manière peut-on visiter les îles ? Croisière, agence ou en autonomie ?

Si on suit notre guide de voyage (Lonely), il faut qu'on réserve une croisière qui coûte plus de 100 dollars par jour et par personne, ce qui est totalement hors budget pour nous. Et honnêtement, on ne pense pas que ce soit la meilleure manière de visiter les îles. Pour rejoindre Isabella, on a pris un bateau à Puerto Ayora (Santa Cruz) qui coûte 30 dollars l'aller (25 pour le retour en le prenant en même temps : on peut prendre un billet ouvert et réserver le jour du retour en appelant l'agence plus tard). Si on avait voulu aller ensuite à l'île San Cristobal, il aurait fallu prendre le bateau de 6h00 puis ensuite, attendre 5h à Santa Cruz pour prendre le bateau de 14h en direction de San Cristobal. Bref, c'est compliqué et chaque trajet coûte 30 dollars. Il n'y a pas de direct entre Isabella et San Cristobal. Pour ce qui est des horaires, en février, en tout cas, il y en a un le matin (entre 6h et 7h30 en fonction de l'île) et un autre l'après-midi (14h ou 15h en fonction de l'île). Le fait de visiter les îles en autonomie permet d'avoir plus de liberté et de dépenser beaucoup moins. On a parlé avec un couple qui sont restés une semaine au total au Galapagos en choisissant de tout faire par le biais d'une agence de Santa Cruz. Nous ne savons pas ce qu'ils ont payé, mais ils ont fait presque une île par jour avec excursions prévues. On pense que ça a dû être un peu la course pour eux (car tout s'enchaîne super vite) et que du coup, ils ont survolé les deux îles principales en passant à côté de belles choses.

4) Où dormir ? Où se restaurer ?

Pour les repas, nous avions fait le choix d'amener du continent un certain nombre de produits alimentaires car tout est doublé, voir plus sur les îles (surtout à Isabella où il n'y a pas beaucoup de choix). A chaque fois, on a trouvé un hébergement avec cuisine même si ça n'a pas été simple à trouver à Santa Cruz (hostal Fragata). Nous avions notre tente, mais nous ne l'avons pas utilisée car les rares endroits où il est permis de camper sont loin de tout, sans service et non pratiques. Donc, sur place, on a juste achété des légumes (là aussi, c'est au moins doublé) et quelques fruits mais tout le reste, on l'a acheté avant. Sur Isabella, il y a très peu de légumes mais à Santa Cruz, il y a un marché (enfin, ils appellent ça un marché mais en réalité, ce sont des épiceries). On s'est juste fait un resto le dernier soir à Puerto Ayora (à l'angle entre l'av. Baltra et la rue Charles Binford, ils mettent les tables dehors : c'est touristique mais bon, au moins 10 dollars le plat sauf les menus à 5 (sur le continent, c'est divisé par 2). On s'est aussi pris des glaces (plutôt bonnes, à l'angle de cette fameuse rue des restos avec la rue principale qui monte pour 1,25 dollars la boule).

Pour l'hébergement, on a essayé de négocier à chaque fois, mais en haute saison, impossible de faire baisser les prix : c'est 15 dollars, minimum, par personne (que ce soit en chambre privée, simple, double ou plus)... Il n'y a qu'à l'Hostal Los Amigos (Santa Cruz) où c'est 25 pour 2 mais il n'y a pas de cuisine et c'est salle de bains partagée. On a préféré l'hébergement à l'hotel Fragata (30 dollars pour 2, rue « Islas Plaza ») avec cuisine et wifi. En revanche, sur Isabella, on a eu beaucoup de chance : un hébergement au top pour 15 dollars par personne, avec cuisine, wifi, chambre spacieuse avec salle de bain privée. Mais ce que l'on a apprécié par dessus tout, c'est la gentillesse des gens qui nous ont accueilli chez eux. Au moment du repas, la maîtresse de maison, Marybelle, a pris le temps de discuter avec vous (chaque soir) et elle nous a même offert un petit quelque chose à chaque fois (jus, bananes séchées, bananes écrasées). Bref, c'est la 1ère fois qu'on reçoit un accueil comme ça, aussi chaleureux : « Hospedaje Casa de 4 hermanos » (entre le marché et la « Posada del Caminante ») . C'est le lieu idéal pour ceux qui souhaitent échanger avec des locaux.

5) Quelles sont les excursions/activités à faire ?

Etant donné que les îles Galapagos sont un espace protégé, la majorité du temps, il faut un guide pour se déplacer, ce qui est très contraignant (enfin, pour nous) mais pas tout le temps. De plus, la majorité des activités ne peut se faire qu'entre 6h et 17h, après ça ferme... Faut oublier les grasses matinées (en même temps, les Galapagos sont tellement merveilleuses, que ça ne donne pas envie de rester au lit mais plutôt de découvrir encore et encore).

Santa Cruz :
-Tortuga Bay : à environ 1h de marche de Puerto Ayora : accès gratuit, vaut mieux y aller le matin car après, avec le passage des gens, l'eau est plus trouble.
-Plage Garrapentero : à 30 km de la ville : 10 dollars à 2 en taxi, sinon les bus ne vont qu'à Bellavista, après, c'est le stop (on l'a fait à l'aller, avec un peu de marche).
-Les tunnels de lave : celui de Santa Rosa est gratuit (on peut le traverser entièrement avec un passage à plat ventre (ou presque), celui de Bellavista (tunel del amor) payant (3,50 dollars) : l'intérieur est le même que le précédent sauf qu'il faut 30 min pour le traverser entièrement (nous, nous avons fait qu'un bout en commençant par la sortie, donc gratuitement. (Celui situé au nord de Puerto Ayora est sans grand intérêt car très petit, mais facile d'accès à pied et gratuit).
-Réserve El Chato : bus jusqu'à Santa Rosa (1 dollar, il y en a un qui part à 10h30, fréquence : toutes les 1h30 environ). Ensuite, c'est 4km de marche (aller). Pas nécessaire d'aller jusqu'à la laguna, on aperçoit les tortues sur le chemin, dans leur milieu naturel. Accès gratuit
Il y a aussi « Le Rancho Primicias » où on peut voir les tortues, mais c'est payant. Comme nous les avons bien vues à El Chato (gratuitement et tranquillement car nous étions seuls), nous n'y sommes pas allés.
-Playa Estacion : à 20 min à pied de la ville
-Centre Charles Darwin : on n'a pas eu le temps de le faire, c'est sans doute la même chose qu'à Isabella (centre qui s'occupe des tortues), accès gratuit.
-Playa Los Alemanes : prendre un bateau-taxi au port (0,80 dollars), trajet court (on passe à côté des piqueros a patas azules), magnifique endroit : snorkeling possible.
-Las Grietas : un tout petit peu plus loin que la Playa Los Alemanes, facile d'accès, snorkeling : chouette endroit (eau translucide entre les blocs rocheux!)
-Los Gemelos : à 2km de Santa Rosa : on ne l'a pas fait. En gros, ce sont 2 anciens cratères.
-Plongée : pour les débutants c'est 140 dollars (1 plongée + snorkeling), pour les autres, c'est 2 plongées autour des 200 dollars.
-Laguna Ninfa : à 5 min du centre : étang qui donne sur la mer, grande variété de Mangroove (arbres).
- Excurions possibles (que nous n'avons pas faites) : Nelly aurait bien voulu faire celle allant au « Kicker Rock »(à l'est de l'île), si on avait eu plus de temps : belle plage et beau paysage.

Isabella :
-Concha de Perla : site de snorkeling située à 20 min de Puerto Villamil : gratuit. Possibilité de voir des tortues marines assez tôt le matin (nous, on ne les a pas vues, arrivant sûrement un peu trop tard), des iguanes, des pingouins et plein de poissons et avec de la chance, comme nous, des étoiles de mer. Vaut mieux y aller le matin quand la marée est basse et l'eau plus calme.
-Centre Crianza : gratuit, à 30 min de la ville : permet d'observer les tortues et de comprendre pourquoi l'homme en prend soin : on a adoré (on a même pu leur donner à manger car on était les seuls touristes dans les environs).Le chemin pour y aller est sympa (avec les flamands roses et autres oiseaux)
-Playa del amor : à 3km de la ville, super joli coin avec un bassin d'eau naturel très clair (de préférence avant 14h à cause de la marée haute qui arrive ensuite). Endroit paisible.
-Muro de lagrimas : à 6,5km de la ville :à pied ou à vélo. Attention, il fait très chaud, c'est assez long (et à certains endroits, il y a des moustiques). Sur le parcours, des plages, des étangs, des belvédères, un tunnel (très très court).Attention, à certains endroits, il y a des moustiques.Le touy est gratuit.
-Volcan Sierra Negra : guide obligatoire (quel dommage !) : 35 dollars/pers. Vaut vraiment le coup : paysage magnifique. Départ vers 7h30 et retour aux alentours des 14h. Rando assez simple, prévoir des chaussures et pourquoi pas un paquet de chips pour compléter le snack du midi).
-Excursion à « Los Tunneles » : sortie snorkeling : on a adoré, c'est le must du séjour ! On nage environ 3h avec des tortues, des pingouins, des requins. On voit plein de poissons, un hippocampe (pas simple à en trouver), des « piqueros ». On a eu la chance d'apercevoir une raie manta, de bien voir des raies souris et en fonction de la saison, on peut voir des dauphins (Nelly en a aperçu un vite fait et assez loin). Paysages magnifiques. Guide au top : il connait bien les endroits, il prend plein de photos et vidéos. 80 dollars/pers. (possibilité de faire à la place « Los Tintoreras » : moitié prix mais moins de chance de voir ce qu'on a vu). Départ à 8h, retour vers 14h.


6) Comparaison avec l'Isla de la Plata.

Dans le guide, il est écrit que l'Isla de la Plata est une bonne alternative pour ceux qui n'ont pas les moyens d'aller aux Galapagos. On l'a surnomme même « les Galapagos du pauvre ». Une maman d'élève a même dit à Nico que si elle avait su avant, elle ne serait peut être pas allée aux Galapagos et aurait seulement fait l'excursion à l'Isla de la Plata (ils y sont sans doute allés à la saison des baleines et des frégates mâles faisant la cour aux femmelles avec leur cou rouge et en survolant les Galapagos, peut-être en croisière). Alors, nous, on n'est pas du tout d'accord : ça n'a rien à voir. Aux Galapagos, l'eau est turquoise : on voit bien plus d'espèces marines (et terrestre), le snorkeling est bien plus long et on peut en faire à plusieurs endroits gratuitement. Les plages sont magnifiques ainsi que les paysages. En gros, ça n'a rien à voir et l'Isla de la Plata, c'est bien fade à côté des îles Galapagos (par contre, c'est sûr, c'est beaucoup moins cher). Bon, en même temps, on n'y était hors saison : on n'a pas vu les baleines ni les frégates à cou rouge, du coup, peut être que notre analyse est à prendre avec des pincettes, mais même dans le cas de la saison des baleines, on aurait pu les voir aux Galapagos aussi. Mais quoiqu'il arrive, c'est totalement différent.


7) Et alors, les Galapagos, ça vaut le coup ? Coup de coeur

Oui, oui, et encore oui. Ces îles valent vraiment le détour : il y a plein de choses à voir. On a bien fait d'y aller en été afin de bien profiter de la plage. Entre 8 et 10 jours, il vaut mieux faire que 2 îles (il y a tellement de choses à voir et à faire que le temps passe super vite). Si on en avait eu 12, on serait sûrement allés à San Cristobal. C'est notre meilleur souvenir en Amérique du sud et de loin.

Notre coup de coeur : l'île Isabella. Bien plus tranquille et authentique que l'île principale, Santa Cruz. A Puerto Villamil, pour l'instant, il n'y a que 2 000 habitants contrairement à Puerto Ayora où il y en a 10 fois plus. C'est là aussi où on a vu le plus d'espèces marines, les paysages les plus jolis : bref, cette île est incontournable (ne pas y rester seulement 2 nuits mais beaucoup plus).

En espérant vous avoir aidés,
Cordialement,


Nelly et Nico